11 rue Severo 75014 PARIS PARIS
Tél : 09 72 57 96 04 Fax : 09 72 57 98 10
Envoyer un Email Page TwitterPage FacebookPartager sur Google+

Construction de maison passive, isolation thermique
(Boulogne-Billancourt, Issy les Moulineaux, 92)

Et dans toute l'Ile-de-France

► Qu'est-ce qu'une maison passive ?

La maison passive,  ou maison basse conso, ou maison basse énergie est un moyen de réduire la consommation d'énergie. On désigne généralement par maison passive un bâtiment qui est pratiquement autonome pour ses besoins en chauffage.

Pourquoi construire une maison passive ?

Une maison passive se contente des apports solaires, des apports métaboliques (habitants, machines) et d'une bonne isolation, ce qui relègue le rôle du chauffage à un simple appoint.

La norme allemande "Passivhaus" est accordée à partir d'un besoin de chauffage inférieur à 15 kWh/m²/an, et un besoin de moins de 50 kWh/m²/an d'énergie finale (les 15 kWh/m²/an du chauffage + l'énergie nécessaire au chauffage de l'eau + l'électricité consommée par la ventilation + climatisation + électricité domestique).

Un besoin calorifique aussi faible signifie qu'en pratique les maisons passives n'utilisent un système de chauffage que quelques jours par an (et non pas qu'elles ont besoin d'une chaudière miniature). En comparaison, les logements des années 1960 et 1970 nécessitent en moyenne, 320 kWh/m²/an.

Une excellente isolation thermique :

La norme fixe également des exigences minimales au niveau de la résistance thermique des différents éléments de la maison passive (murs, fenêtre, toit, etc.). Cependant, il est possible d'obtenir les performances d'une maison passive sans pour autant respecter ces exigences. En effet, il y a deux manières de réduire les besoins énergétiques :

  • La première consiste à isoler le bâtiment pour diminuer ses pertes, c'est la surisolation, qui utilise par exemple des triples vitrages et des épaisseurs d'isolant de plusieurs dizaines de centimètres.
  • La seconde consiste à augmenter les apports solaires, c'est le bioclimatisme, qui cherche plus à capter mieux qu'à perdre moins.

La plupart du temps, une maison passive est le résultat de ces deux méthodes, mais la norme Passivhaus et le label MinergieP suisse (sensiblement équivalent) penchent toutes deux plus du côté surisolation. La limite de cette démarche est son coût, car les grandes épaisseurs d'isolants et les vitrages performants ne sont pas bon marché.

Enfin, puisque les besoins sont diminués, la part des apports internes dus aux occupants de la maison et à leurs activités n'est plus négligeable, et au contraire devient un apport important. C'est pour ces raisons qu'on utilise le terme de "passif" car la majeure partie des besoins de chauffage sont remplis automatiquement, sans appareil mécanique ni surveillance ou programmation. L'inconvénient c'est que les performances d'une maison passive deviennent du coup dépendantes du mode de vie de ses occupants : ceux-ci peuvent tout à fait plomber le bilan final en utilisant mal les fenêtres ou le système de ventilation (par exemple).

Depuis quelque temps, on entend parler du label BBC (bâtiment basse consommation). Mais que se cache-t-il concrètement derrière ces 3 initiales ? Architecte et Bois vous conseille et construise votre maison basse consommation.

► Qu'est-ce qu'une maison basse consommation ?

Les bâtiments basse consommation sont conçus pour consommer moins d’énergie en chauffage, en production d’eau chaude, éclairage, ventilation… tout en optimisant la consommation d’énergie qui ne dépasse pas 50 kWh.ep/m2 par an.

La maison BBC c’est :

  1. Une maison avec un taux de rejets CO2 très réduit et donc respectueuse de l’environnement
  2. Une maison avec une très faible consommation d’énergie = Intéressant aujourd’hui mais surtout demain

La maison bois offre, si son étanchéité est bien traitée, des résultats étonnants pour réduire la consommation énergétique de la maison. Demandez un devis.

Suivez notre actualité sur notre Blog   Suivez notre actualité sur Facebook   Suivez notre actualité sur Twitter